80d5a86c

 

 

 

               Le choc, la stupeur au réveil mercredi 6 décembre 2017 au matin, d'apprendre ton décès. Bien que je m'y attendais, mais j'avais l'espoir qu'une fois encore, tu éloignes la mort, tu l'as frôlé par le passé et en est sorti plus fort.

               Mais! Ce mercredi, la mort t'a emporté..........

               Je me permet de te tutoyer car tu es comme un membre de ma famille. Oui! Car dans mon parc toute petite, chez mes grands-parents, je dansais sur:

               - Les mauvais garçons ou O! Carole.......

                              J'avais 2 ans en 1964, pas encore la télévision mais la TSF.

               Tu as bercé mes tendres années, mon adolescence, jeune femme, maman et aujourd'hui, grand-mère.

              J'ai entendu sur Nostalgie mercredi: - " Toute personne, connaît au moins une chanson de Johnny! "

            
              Moi, j'ai la chance d'en connaître, une vingtaine, une cinquantaine, une centaine..........Toutes en faîtes.

              Mercredi 6 décembre, nous avons perdu notre pilier, notre idole des jeunes. Non! Nous avons perdu Jean-phillipe Smet car Johnny Hallyday est toujours vivant.

               Rester vivant, c'est bien ce que tu as chanté ?

               Tu es vivant dans nos coeurs et chaque fois que nous penserons à toi.

               Tu nous as aimé, nous t'aimerons à jamais.

               Je conclue par cette chanson que j'adore

               Si j'étais un charpentier
Si tu t'appelais Marie
Voudrais-tu alors m'épouser
Et porter notre enfant

Ma maison ne serait pas
Le palais d'un grand roi
Je l'aurais construite pour toi
Seul avec mes mains

Prends l'amour que je te donne
Tu dois être forte
Quand notre fils sera un homme
Il aura beaucoup à faire

Si j'étais un charpentier
Si tu t'appelais Marie
Mes mains seraient sèches et dures
Et les tiennes si fragiles

Les hommes et leur colère
Viendraient la nuit pour tuer
Nous fuirions dans le désert
Cacher le nouveau-né

Si j'étais un charpentier
Si tu t'appelais Marie
Voudrais-tu alors m'épouser
Et tout recommencer